Fiji Islands
  

Fiji Islands

, le 21/08/2012

 

 

Un nom qui fait rêver... La simple évocation des îles Fidji appelle au rêve, aux cocotiers, aux plages de sable blanc... L'archipel est composé de deux îles principales, quelques îles secondaires et des centaines d'îlots paradisiaques disséminés ici et là.

 



Si la destination (heureusement surtout l'île sud de Viti Levu) est connue des américains (et des australiens naturellement), en raison d'une certaine proximité par les airs et du rêve de Jim Carrey de s'y rendre dans Truman Show, elle est peu courue des européens pour qui le voyage s'annonce long et harassant. Pour un si long vol, ils préfèrent généralement se rendre en Australie, en Nouvelle-Zélande ou à la fameuse Tahiti.


Pourtant, dès que vous quittez le « main land », comme ils l'appellent ici, Viti Levu, vous êtes au paradis.

 Yasawa Islands

Paysages splendides, chutes d'eau, plages de sable blanc, lagons turquoises, rain forest, vous en prenez plein les yeux ! Le fidjien est souriant et affable (et remarquablement constitué, mesdames). Il préserve tout autant son territoire qu'il ne l'exploite, et ne cessera de vous expliquer comment respecter son environnement. Il entend gagner sa vie, mais ne vendra ni son âme, ni la beauté de son île, pour amasser des dollars. La prospérité animale et végétale est plus importante que la sienne ! Ça change de certains pays...


Les îles de Taveuni et de Vanua Levu sont d'une beauté consternante, très préservées, parsemées de chemin en terre que vous emprunterez au moyen du « local bus », avec les Fidjiens qui gagnent leur village perdu dans la forêt en quelques heures.


Les gens sont d'une gentillesse désarmante, vous proposant le petit-déjeuner alors que vous attendez le bus, vous renseignant sur votre route sans arrières-pensées aucune, vous saluant chaleureusement en vous criant « Bula » pour vous dire bonjour...


Dès notre arrivée, nous sautons dans un bateau pour visiter les Yasawa Island. Sauvages mais habitées, elles offrent des plages de sables blancs, des fonds marins impressionnants, bref trois jours de pure bonheur ! Excellente occasion pour rendre visite aux locaux...

Cast Away Island - il est con Tom Hanks, y en a une autre juste en face...


Ecoliers locaux...

...ravis de voir un barbu de Suisse !

Road to paradise ?

Welcome ceremony - no other choice than drinking the strange stuff... (pas de clavier en francais...)

Quick and easy success with the locals...

Au nord, Vanua Levu et Taveuni sont bien plus sauvages, une fois dépassé la petite ville de Savusavu, où deux langoustes ont fait nos affaires.


Une des langoustes en question...

Après trois heures de bus sur la piste, nous arrivons chez Hannibals, notre destination pour deux jours. On nous propose une agréable maisonnette avec une vue magnifique sur le lagon, nous y sommes complètement seuls. Seul hic, personne ne nous a dit d'apporter à manger, rien n'existe à des kilomètres à la ronde. Le villageois qui s'occupe du lieu nous emmène au « shop », qui est en fait un gros carton où nous trouvons une boîte de macaronis au cheddar, un paquet de riz, une sauce tomate et des saucisses d'agneau. Cela fera l'affaire, départ pour une séance de kayak dans le lagon !

Our little home...


Nous poursuivons en bus pour atteindre le bateau qui nous emmène à Taveuni. Caro a eu la bonne idée de nous trouver une chambre chez Salote, qui tient une sorte de mini guesthouse à une heure et demi de route sur terre.


Ici, la vue est imprenable, le jardin est botanique, la mer est à quelques mètres, la cuisine est divine, c'est le paradis ! John ne s'y est pas trompé. Énigmatique anglais à la retraite, il y a passé six mois l'année dernière, et y demeure à nouveau, depuis deux mois maintenant !

Un petit coin de paradis, contre deux sous et demi, one ne perdait pas au change, pardi !

Devant le coin de paradis...

Derriere le coin de paradis...

Le coin de paradis le soir...


Installé dans une ravissante petite maison bleu, vous passez vos journées à explorer le lagon ou à lézarder sur la terrasse, sans oublier quelques excursions vers les chutes d'eau en amont. Le soir, Salote vous prépare du poisson, que son frère a pêché deux heures avant, un délice !


Le samedi à 9h00 se déroule l'important match de rugby entre le club local et le village voisin, tout le monde s'y rend. Sur le chemin, on apprend que le match sera à 10h00. Puis à 11h00. Il débutera à midi... C'est Fijian Time comme on nous dit, y a pas d'heure...


Difficile de s'en arracher, on serait bien resté plus longtemps, peut-être reviendrons-nous un jour...


Nous voilà finalement de retour à Viti Levu, où nous attendons quelque peu notre voiture, c'est Fijian Time ici aussi.


Une bonne station de musique locale (sorte de mélange entre du Reggae et Alain Morisod, pas déplaisant) et nous partons en road trip pour quatre jours au sud de l'île, le long de la Corail Road, qui relie la capitale Suva à la touristique Nadi, d'où nous quitterons île.


Nous profitons du temps à disposition pour découvrir les activités locales.


Rallye de 65 kilomètres en jet-ski afin de contourner l'île de Beqa et gagner le récif corallien bien au large, d'où nous plongeons, depuis les jet-skis bien attachés entre eux, à la recherche de requins. Bingo, un reef shark vient nous dire bonjour !

Cheeeeeeese.....

 

 


Le lendemain, journée rafting sur l'Upper Navua River, cinq heures de descente dans les gorges creusées par les millions d'années d'érosion de l'eau et du vent. Superbe expérience entourée de fidjiens, qui une fois encore, nous content les beautés naturelles de leur pays.

Yhaaaaaaaaaaa



Il est maintenant temps de s'en aller. Un IMMENSE coup de coeur pour les îles Fidjis et leur peuple, nous partons à reculons, presque la larme à l'oeil, en espérant que lorsque nous reviendrons (hé oui), rien n'aura changé...

 

Commentaires

 Christine
Il me semble que dans ce coin de paradis, une James Bond's girl prenait aussi ses aises... ;o)
On se réjouit de vous entendre de vive voix... et merci pour la carte! On vous embrasse!
 Loric et Sandra
C'est un peu comme le lac de Neuchâtel quoi!! Héhé, non magnifique! A très vite, vendredi si je ne m'abuse!!
 Cathi
Alors, le paradis, ça existe .....
 Sandra
Ca donne bien envie....
 Vince
Moi aussi je veux y aller !!!!!!!!!!! t'embrasse mec !



Autres récits de voyage

Autres Recits en